Le Jardin d’Hémuse

Cette page est ouverte à toutes les jardinières et tous les jardiniers (en herbe) de MUS’E, désireux de partager leurs créations artistiques autour du thème du jardin : poèmes, chansons, photos !

Lors des toutes premières séances de l’atelier EVEIL VOCAL, Jeannine nous a offert ses vers qu’elle a composés et que nous avons commencé à mettre en musique.

Ainsi nous est venu le désir de cultiver, tout au long de l’année, le jardin des muses de MUS’E, d’Hémuse ! … A nos plumes, donc ! Comme les abeilles, butinons, bourdonnons, et faisons notre miel de mots simples et savoureux !

La Rose au Jardin d’Automne

La dernière rose du jardin
Dans le soir a penché sa corolle
Elle attend le paisible matin
Pour donner à nouveau la parole
Au poète contemplant sans fin
La dernière rose du jardin...

         La fleur a voulu s'épanouir
         Mais après la nocturne gelée
         Elle a vu ses pétales flétrir
         La voici sur le sol, effeuillée
         L'automne vient, fait s'évanouir
         La dernière rose du jardin...

Dans le grand jardin calme et désert
La rose a délaissé son parfum
Elle laissera passer l'hiver
N'en déplaise à mon esprit chagrin
Je sais fort bien me ressouvenir 
Que tous les beaux jours vont revenir...

         Car au retour du printemps prochain
         Auprès du mur où s'étend la treille
         Je reverrai s'entrouvrir enfin
	Et puis refleurir cette merveille
        La première rose du jardin.......

Jeannine Lin
L’amitié (poème lu en séance EVEIL VOCAL, pour Patricia, Phil’O’Muse de longue date. Patricia était une femme charmante, à l’humour sucré et délicat que l’on savoure à l’écoute de son joli texte “Oyé troubadours, MUS’E a 30 ans.”
Nous gardons en mémoire son sourire, sa voix chantante à l’articulation ciselée, son allant, son courage, toujours curieuse de découvertes phonatoires et humaines…)

L’amitié, ça se vit, ça se découvre
ça étonne, ça surprend
ça engage, ça dérange,
ça se parle, ça se tait.
Oser dire et parler
Rire et se moquer.
C’est la joie, c’est l’échange,
C’est le regard, c’est le regret.
L’amitié, cela fait chaud au cœur.
L’amitié c’est du bonheur.
Et puis, ça émousse la pudeur,
ça fissure la carapace,
ça vous fait être vrai.
L’amitié se fait ailée
Quand on est éloigné
et vient se poser délicatement
près de la personne à qui l’on pense
L’amitié, c’est la légèreté.

Mélancolie

Cette rose qui se fane et se penche
          Au bord du vase
N'aura duré que le temps d'un sourir(e)
Cette rose qui se penche et se fane
          Au bord du vase
Est belle et bien près de mourir...

Cette rose qui se fane et retombe
          Au bord du vase
A perdu tous ses atours
Cette rose qui retombe et se fane
          Au bord du vase
A vécu ses plus beaux jours...

Jeannine Lin

Un jardin

Un jardin privé, avec ses habitués, juste, là.

Un arbre seul,

Grand,

Solide car bien enraciné, qui s’est développé au fil des années.

Il a 30 ans.

Passé de nom en un autre surnom, il m’inspire.

Moi qui pourtant ne suis qu’une jeune pousse, qui ne cherche qu’à sortir de la terre et à voir (enfin!) le soleil,

Les branches de cet arbre, où des personnes, aidantes, car participantes, peu importe leur statut, y sont accrochées, à différentes branches, à différents niveaux, de cet Arbre,

Elles l’enrichissent autant que lui les aide à bien se porter, et à accueillir le soleil parfois caché, sur leur peau et sur leur cœur.

Son cœur, à côté de leurs deux poumons, par lesquels on respire.

Comment tiennent-elles à cet arbre, ces personnes fruitières ?

Eh bien, c’est à la fois, la musique,

Passion commune, sans toutefois être obligé(e) de chanter, et leur relation entre elles toutes, ce que l’on appelle relation humaine,

Chaleur humaine.

Surprenant mélange d’humanité et de musique.

Et cela donne : Mus’e.

Cet arbre, si grand, si puissant, avec des personnes pourtant si sensibles,

c’est Mus’e.

Rien à dire de plus.

Ou si… : Vivez !! Chantez !!!

Delphine
Notre langage 

Nos « alphabets » 
Sont complètement, 
Différents.

La langue écrite varie.

La langue orale, 
C’est la même 
Pour tous.

La voix rassemble.


Un vendredi matin sans PERSONNE

PERSONNE n’est là, 
Youpi, 
On peut rentrer chez soi !

Cela me rappelle des souvenirs 
Quand le professeur n’était pas là…

Ohé, Ohé ? 
Y’a PERSONNE ?
On a bien essayé de voir si quelqu’un venait, 
PERSONNE venait.

Finalement,
On s’est mis au travail, 
Vite fait, bien fait.

Il y a encore des petites choses,
Cela commence à venir.

Peu à peu,
 Les artistes se sont ouverts.

On a discuté.
On a écouté le piano.
On a chanté
 « La Rose au Jardin d’Automne ».
On a observé les magnifiques croquis en couleurs.
On a étudié, de part et d’autre, l’épouvantail,
En photo.
On a vu comment était fait mon journal de vie.
On a écouté.
On s’est dit au revoir sur « Ensemble », 
De Jean Jacques Goldman, 
Sur You tube, 
En stéréo presque parfaite.

Et définitivement, 
L’heure est vite passée
Sans que personne ne rentre chez elle !


Une petite attention pour l’auto-guérison de notre corps

Le chef d’orchestre de notre santé, 

Bien avant des anges gardiens, 

C’est NOUS !
Résistance ou non-résistance

Dans nos corps

Dans la vie

De tous les jours ?


Nouvelle vague

Des fleurs, tout à fait différentes, viennent me rendre visite : 
Le tournesol, la verveine, le colchique, le lotus, le lin et la mauve par exemple, pour me montrer que le mouvement se fait dans la lenteur ou dans l’excès, comme un champ de blé ou de lin, comme le chant des cigales. Différentes intentions produisent un chant superbe,                      
                Différemment.
         
Je n’aime pas m’entendre chanter.

Pourtant, je me dépose pendant cette séance. J’avais dit que dans les vidéos, dans les vieilles cassettes, j’aimais bien m’entendre. Alors, pourquoi ce revirement?

- C’est pour que tu comprennes mieux.

C’est dans le geste tout entier des mains aux pieds que je me lâche… La voix est associée aux gestes. Pour le souffle, aussi.

- Tu vas y arriver.
Je me sens épanouie, pleine de confiance.

Le florilège de toutes nos créations se fera entendre au 21ème IMPROMPTU VOCAL du 26 MARS 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *